RETAIL NUMERIQUE MAG
2019 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE LEADER DE LA DISTRIBUTION HIGH-TECH

Samsung : écran pliable et smartphones 5G

Téléphonie Mobile

Avec le Galaxy Fold et la gamme Galaxy S10, Samsung entend ouvrir une « nouvelle catégorie » et une « nouvelle ère » dans la téléphonie mobile. Au programme du premier, on trouve un smartphone qui se transforme en tablette ; pour la deuxième, Samsung bascule dans la 5G avec trois nouveaux smartphones qui innovent encore dans la photo.

Rimg0

A quelques jours de l’ouverture du Mobile World Congress à Barcelone, Samsung à préféré de faire bande à part et annoncer ses premières grandes nouveautés 2019 à l’écart de la cacophonie médiatique du salon, histoire de bien monopoliser l’attention. C’est donc à San Francisco que le constructeur coréen a convoqué la presse pour annoncer la sortie le 26 avril prochain du Galaxy Fold, premier hybride smartphone/tablette à écran pliable de la marque, et de trois smartphones de la gamme Galaxy S10, la première gamme 5G du coréen.
A défaut d’être le premier à tirer sur le smartphone/tablette*, le constructeur coréen, leader mondial du marché des smartphones, sera sans doute le premier à avoir la capacité industrielle, marketing et logistique pour déployer cette nouveauté au niveau mondial.


Réussite technologique indéniable

Techniquement remarquable, le Galaxy Fold se présente, lorsqu’il est fermé, comme un smartphone « normal », quoique un peu épais, doté d’un écran 4,6 pouces Super Amoled HD+ au format 21:9. Son écran intérieur Dynamic AMOLED QXGA+, une fois ouvert, ne laisse voir aucune trace du pli et propose une image rectangulaire (4,2:3), totalement sans couture, avec une diagonale de 7,3 pouces.
Pour réussir cette prouesse, Samsung a mis au point un écran environ deux fois plus fin que celui d’un smartphone classique avec une surface en polymère, qui le rend mécaniquement très résistant au pliage, et un système complexe de charnière à engrenages multiples.
Pratique pour consulter des cartes, ce format rectangulaire l’est cependant moins pour visionner des vidéos et des films, puisqu’on n’utilisera qu’une partie de l’écran. Son principal avantage est donc plutôt à chercher dans le multitâches, puisqu’il est possible d’ouvrir jusqu’à trois applications actives simultanément sur l’écran principal, grâce à l’OS Android Pie qui anime le Fold.

Côté photo, le Fold fait fort puisqu’il possède pas moins de… six capteurs ! On en compte quatre lorsque le terminal est fermé (3 capteurs principaux 16 Mpix Ultra Grand Angle, 12 Mpix Grand Angle, 12 Mpix Téléobjectif zoom optique x2) et un capteur frontal de 10 Mpix, et deux autres capteurs frontaux (10 Mpix f/2,2 et 8 Mpix f/1,9), lorsque le téléphone est ouvert. Pour le reste de la fiche technique, on trouve un puissant processeur octo core 7 nm 64 bits, une mémoire de PC (12 Gb) et une mémoire de stockage 512 Go ; le tout épaulé par une batterie de 4380 mAh à charge rapide répartie dans les deux moitiés de l’appareil.


Un positionnement marché qui reste à trouver

Malgré l’indéniable prouesse technique que constitue la fabrication d’un tel terminal, son prix (1980 dollars à sa sortie le 26 avril aux Etats Unis), et l’utilité d’un tel format (au-delà du multitâches), posent la question du marché visé et des attentes du constructeur en termes de ventes. En l’état actuel du marché, on voit difficilement le Galaxy Fold atteindre des volumes de vente suffisants pour inciter les développeurs et les éditeurs de jeux à concevoir des contenus spécifiques. A moins que Samsung ne réussisse le pari de créer et faire décoller cette « nouvelle catégorie », comme il l’avait fait avec la série des Note. Compatible avec Samsung Pay et Samsung Health, le Galaxy Fold déclinera en Noir Cosmos, Gris Infini, Bleu Astral et Vert Stellaire et sera disponible au second trimestre 2019, sans plus de précisions pour le moment.


Galaxy 10, la 5G au creux de la main

Autre grande annonce du jour, la gamme Galaxy S10, qui se compose de trois modèles : Galaxy S10e, Galaxy S10 et Galaxy S10+. Ces trois smartphones ont en commun, outre leur compatibilité 5G, des écrans Infinity « bord à bord » qui couvrent jusqu’à 91,3 % de leur surface ; une performance réalisée par le positionnement le capteur photo frontal, sous la surface de l’écran. Ces écrans s’annoncent aussi plus reposants pour la vue, avec 42 % de lumière bleue en moins.
Dans les innovations moins partagées, les S10 et S10+ embarquent un lecteur d’empreintes à ultrasons, lui aussi positionné directement sous la surface de l’écran, plus rapide qu’en lecteur traditionnel et fonctionnant en toutes circonstances, même avec les mains humides.
Comme tout smartphone moderne qui se respecte, la gamme S10 dispose d’un système d’appareil photo assisté par l’intelligence artificielle ; une IA qui reconnaît une trentaine de types de scène et qui gère aussi un mode Super Night où les images sont composées de 7 photos.
Les modèles S10 et S10+ s’appuient sur un module à triple capteur, un dispositif identique à celui du module principal du Galaxy Fold (12, 12 et 16 Mpix), qui veut offrir « une caméra pour chaque situation ».
Le capteur principal embarque la technologie Dual Pixel associée à un objectif à ouverture variable qui s’adapte automatiquement aux conditions de luminosité. Le second dispose d’un zoom optique X2 pour se rapprocher du sujet et le 3ème est celui qui a l’objectif ultra grand angle 123°. Côté vidéo, on a affaire au premier modèle capable de faire du HDR 10 +.
Le capteur frontal est un 10 Mpix qui embarque lui aussi la technologie Dual Pixel et permet de filmer en 4K. Le S10+ est quant à lui le seul à embarque un 2ème capteur frontal pour améliorer la profondeur de champ des selfies.


Une fiche technique sans failles

Les Galaxy S10e, S10 et S10+ embarquent respectivement des batteries de 3100, 3400 et 4100 mAh, accompagnées de la fonction « partage d’énergie » ; une fonction qui permet la recharge sans-fil d’accessoires, d’objets connectés ou d’autres téléphones compatibles avec cette technologie.
Les trois nouveaux Galaxy sont équipés du nouveau processeur Exynos 9820, plus puissant et moins énergivore que celui de la génération précédente. Le « petit » S10e est proposé avec une mémoire RAM de 6 Gb et 128 Go de stockage, tandis que les S10 et S10+ affichent 8 Gb de RAM et des capacités de 128 et 512 Go, dans les deux cas extensible. On peut ainsi atteindre 1 To de mémoire !
Double SIM, étanches à l’eau et à la poussière (IP 68), les smartphones de la gamme S10 sont compatibles Bluetooth 5.0, tout en conservant un port jack 3,5 mm. Equipés par ailleurs de la technologie sans contact NFC, les Galaxy S10 permettront aux Franciliens d’acheter et utiliser des titres de transport (abonnements seulement) via l’application Navigo LAB. Fruit de la collaboration entre Samsung et Google les possesseurs d’un Galaxy S10 bénéficient également de 4 mois d’abonnement gratuit à YouTube Premium pour regarder des vidéos sans coupure publicitaire, même hors connexion.
Le Galaxy S10+ est également décliné dans une édition spéciale Performance (12 Gb de RAM et 1 To de stockage) en finition céramique (noire ou blanche)
Les Galaxy S10 seront commercialisés à partir du 8 mars, mais pour tous ceux qui font dès aujourd’hui une précommande d’un de ces smarphones en ligne se verront offrir une paire de Galaxy Buds, les nouvelles oreillette sans-fil True Wireless du coréen.
Toutefois, malgré l’attrait de cette offre et de cette nouvelle gamme, on peut se demander quelle sera l’impact auprès des consommateurs de la principale nouveauté de cette gamme, à savoir, la compatibilité 5G. Au moment où les terminaux sortiront, aucun réseau ne sera opérationnel en France…


*Samsung s’est fait griller la politesse au CES par le Chinois Royole et son FlexPai, déjà en vente à 1388 € sur le site du constructeur.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot

Directrice de clientèle

puevfgvar.qbhffbg@ergnvyahzrevdhrznt.se
+33 7 69 21 82 45

Recevoir la Newsletter
OK