RETAIL NUMERIQUE MAG
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE LEADER DE LA DISTRIBUTION HIGH-TECH

Les distributeurs français et les produits high-tech

Etude

Les smartphones et le gaming apparaissent comme les secteurs les plus attrayants pour les retailers, alors que les tablettes et la photo se traînent loin derrière en queue de peloton.

Quel rapport entretiennent les distributeurs français avec la vaste famille des produits high-tech ? Tel est, en substance, le sujet de l’étude réalisée par la société Toluna pour le salon Distree#Connect et LSA auprès de 68 retailers français (dont 37 % de spécialistes du high-tech) du 1er au 12 novembre dernier. Dans les grandes tendances, les smartphones et le gaming apparaissent comme les secteurs les plus attractifs 56 et 41 % pour les retailers, alors que les tablettes et la photo se traînent en queue de peloton 6 et 4 % de cette étude, qui fait étonnement l’impasse sur le rayon TV.
On apprend ainsi, que l’assortiment high-tech des enseignes interrogées privilégie quantitativement le cœur de gamme (à 63 %) au premium (35 %) et à l’entrée de gamme. Dans la même veine, les grandes marques sont celles qui progressent le plus pour 54 % des répondants, largement devant les « petites », les marques distributeur (7 %) et les produits sans marque (7 % également). Un tel résultat pourrait découler en toute logique des moyens marketing engagés par les grandes marques mais, sur ce point, les enseignes ne sont pas très enthousiastes : 32 % seulement se disent satisfaites des opérations « trade marketing » des marques, pour 26 % de peu satisfaits et 13 % de « pas satisfaits du tout ».
Côté consommateurs, c’est encore la génération X (36-50 ans) qui forme le gros des troupes de la consommation high-tech (53 %), devant la génération Y (18-35 ans), et l’attitude du ROPO (acronyme anglais de « recherche en ligne, achat sur site ») est perçue en croissance par 62 % des revendeurs.
En parallèle des attentes et des espoirs suscités par la dynamique des produits high-tech, quelques craintes se font également jour. La première d’entre elles concerne l’absence de démo sur les produits (63 %), suivie du vol (43 %) et du manque de nouveauté (32 %). Malgré ces réserves, la période de Noël à venir est pressentie avec certitude comme un « bon cru » par 41 % des répondants, 38 % préférant la prudence d’un « probablement ». En cause dans cette réserve : les craintes sur le « manque de pouvoir d’achat » (50 %), suivie, de loin, par la rupture des stocks.
Convoqué pour l’occasion en « témoin » de cette étude, François Gazuit, Directeur Général des Magasins Darty Ile de France, a pour sa part partagé son intérêt pour les smartphones, mais aussi pour les drones, les enceintes connectés assistées par l’Intelligence Artificielle (AI) et les robots ludiques animés par la même technologie.

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot

Directrice de clientèle

puevfgvar.qbhffbg@ergnvyahzrevdhrznt.se
+33 7 69 21 82 45

Recevoir la Newsletter
OK