RETAIL NUMERIQUE MAG
2018 © Tous droits réservés
LE MAGAZINE LEADER DE LA DISTRIBUTION HIGH-TECH

BigBen Connected plus vite que le marché

Croissance

Après un très bon premier trimestre 2017-2018, qui enregistrait un chiffre d’affaires en progression de 23,9 %, le 2ème trimestre du groupe BigBen est encore meilleur, avec presque 10 points de plus (+ 34,2 %). Retour avec Michel Bassot, directeur général de BigBen Connected, sur les raisons d’un tel succès

Rimg0
Sur le nouveau drone Hawk de BigBen, on pourra dessiner le plan de vol de l’appareil du bout des doigts.

Certes, le contexte est plutôt favorable pour un groupe qui couvre les secteurs du gaming, de l’audio et des accessoires mobiles : le gaming est devenu la 2ème industrie du divertissement dans le monde après le cinéma, l’audio profite de l’engouement certain pour les barres de son et l’accessoire mobile est tiré par les sorties de terminaux haut de gamme chez Apple et Samsung notamment. Les trois secteurs se portent donc bien en même temps. Mais ceci n’explique pas tout.
« Le groupe a su anticiper ces évolutions et a mis en place des synergies, explique Michel Bassot, directeur général de BigBen Connected, la partie en charge des accessoires mobiles. Nous avons, par exemple, mutualisé nos compétences en audio, auprès des opérateurs télécoms. De la même manière, la prochaine manette pour la Livebox d’Orange est fabriquée par BigBen ».
Pour sa part, le secteur du gaming (où le groupe est à la fois éditeur de jeux, fabriquant et distributeur d’accessoires), jouit en même temps d’une croissance volumique considérable – tirée par l’e-sport -, et d’une « premiumisation » de la demande.
« Nous constatons cette tendance à travers notre gamme d’accessoires Nacon : les joueurs ont besoin de manettes plus sophistiquées, explique M. Bassot, et nous surfons sur les très bonnes ventes de la PS4 ». Dans l’audio, le groupe est fabriquant de barres de son, sous les marques BigBen et Thomson, avec des positionnements de gamme qui sont au cœur du marché.


La traction d’Apple sur les accessoires

Sur l’accessoire mobile, les prix des smartphones en progression poussent les consommateurs à les protéger dans une optique de revente ultérieure. Et ce marché de la revente génère à son tour des ventes pour les smartphones plus anciens. Témoin de cette tendance, les ventes de Force Glass, protection d’écran en verre garantie à vie, ont atteint à ce jour les 1,2 millions d’unités. Une performance à laquelle la grosse campagne de communication lancée par BigBen (y compris en télévision) a sans doute contribué. Force Case, la gamme de coques de protection lancée en mai, suit le même chemin, avec une intense campagne d’affichage couplée à une démarche de « drive to store », pour guider les clients vers les boutiques qui commercialisent le produit.
Le marché des drones décolle aussi, malgré la politique « castratrice » des autorités, dixit Michel Bassot. BigBenConnect prévoit pour 2018 d’en lancer trois nouveaux à destination du grand public, dont le Hawk. Ce drone tripale a comme particularité de pouvoir décoller et se poser de manière automatique. Le pilote décide de la hauteur à laquelle l’appareil va voler (1, 2 ou 3 m), et le Hawk se met en vol statique à la hauteur souhaitée. Ensuite, trois modes de pilotage sont disponibles au choix : du bout des pouces sur son écran de smartphone, en mode « motion » (le drone suit les mouvements du smartphone) ou en dessinant le plan de vol du bout de son doigt sur l’écran du téléphone. Commercialisé à moins de 70 €, le Hawk bénéficiera en outre d’une ODR de 30 €.


La gestion du « TCO »

Autre raison probable du succès de BBC, c’est la manière de « porter le TCO » (coût total de possession des produits) vis-à-vis de la distribution. Force Glass et Force Case étant des produits garantis à vie, c’est BigBen Connected qui assure intégralement la logistique de la garantie : prise en charge du retour du produit, expédition du produit de remplacement… Autant d’actes chronophages sur lesquels le retailer ne perçoit aucune rémunération. « Cette approche nous permet de mieux rémunérer le marché », poursuit Michel Bassot, puisque les coûts cachés du SAV disparaissent. Accessoirement - si l’on peut dire - cette gestion du SAV permet à BBC de récupérer les coordonnées des clients, qui doivent s’inscrire en ligne pour enregistrer leur produit. Pour Force Glass, ils ont été 250 000 à le faire (20 % de la base). « Nous avons fait une enquête auprès de cette base, dont il est sorti que la pose de l’écran de protection était anxiogène, détaille Michel Bassot. Cela nous a conduit à sortir Force Glass Evo, un modèle avec kit de pose ». Du gagnant-gagnant sur toute la ligne…

 

A lire aussi
Le magazine
Contact annonceurs

Christine Doussot

Directrice de clientèle

puevfgvar.qbhffbg@ergnvyahzrevdhrznt.se
+33 7 69 21 82 45

Recevoir la Newsletter
OK